Comment effectuer une inscription d’autoentrepreneur gratuite ?

Vous souhaitez enfin lancer votre propre affaire, mais vous craignez toutes les charges qui en suivent ? Même si cela peut paraître contraignant, il faut savoir que les procédures nécessaires ont été nettement simplifiées puisqu’il est possible de procéder à une inscription d’autoentrepreneur gratuitement. On vous explique ici pas à pas les démarches à suivre afin que vous puissiez mener à bien votre projet.

Quelles procédures pour devenir autoentrepreneur gratuitement ?

Afin de s’inscrire en tant qu’entrepreneur sans devoir payer de frais, il est désormais possible de suivre quatre principales étapes.

Une inscription simple et gratuite en ligne

Pour être autoentrepreneur en France, il faudra commencer par remplir une déclaration de lancement de sa société individuelle auprès du centre de formalités des entreprises.

Dans le cas où vous ne souhaitez pas vous déplacer, il est possible de le faire en ligne. La procédure est très simple, vous devez seulement aller sur le site de l’URSSAF et de remplir le formulaire P0 de déclaration d’activité :

  • P0 CMB microentrepreneur ;
  • Cerfa n°15253*01 pour une activité commerciale ou artisanale ;
  • Cerfa n°13821*03 pour une profession libérale ;
  • P0 PL pour micro-entrepreneur.

Actuellement, l’inscription en entrepreneur pour quelques activités doit se faire sur les sites suivants :

  • www.guichet-entreprises.fr
  • www.lautoentrepreneur.fr.

Afin de s’inscrire en tant qu’entrepreneur, il n’est pas obligatoire de disposer d’une immatriculation au registre du commerce et des entreprises. Cependant, toutes les personnes désirant entreprendre une activité artisanale à titre principal doivent impérativement s’immatriculer au Répertoire des métiers auprès de leur Centre de Formalités des Entreprises. Actuellement, tous les entrepreneurs et artisans doivent obligatoirement disposer d’une immatriculation.

Définition de votre activité d’entrepreneur

Avant de vouloir lancer dans un projet, il est évident que vous devez penser avant à choisir votre principale activité. Les activités sont maintenant de plus en plus diverses. En effet, hormis les activités artisanales ou les activités de production et de commercialisation des produits, un entrepreneur peut opter pour une société de prestations de services.

Ainsi, le nouveau système d’autoentrepreneur met à disposition un large choix d’activités pour toutes les personnes désirant créer leur propre société en à peine quelques clics.

Numéro de SIREN : création de votre propre société.

Dans le cas où vous avez réalisé votre inscription gratuitement en tant qu’entrepreneur en ligne, vous devez recevoir dans les deux jours qui suivent un mail vous permettant de confirmer votre déclaration d’activité, ainsi que tous les renseignements du CFE reliés à votre activité. À partir du moment où vous recevez votrenuméro de SIREN par l’INSEE, vous pourrez prétendre être autoentrepreneur en France vous permettant d’exercer votre activité en toute légalité. Représentant l’identité de votre société, il est essentiel de bien conserver ce numéro.

Administration de vos devis et factures via myAE.fr

Tous les entrepreneurs ont besoin d’outils pratiques leur permettant de gérer leur administration de façon simplifiée. Grâce à une expertise professionnelle dans les logiciels spécialement dédiés à la gestion, ce site vous permet de gérer tous vos devis et factures gratuitement afin de réduire tous les tracas liés à l’administration. Ainsi, il vous suffit simplement de vous y inscrire et d’en profiter.

Quels sont les frais à payer pour devenir entrepreneur après une inscription gratuite ?

Même si les procédures d’inscription ont été simplifiées, il faudra quand même que l’entrepreneur assure quelques charges.

Les charges sociales

Actuellement, même si vous être un tout nouvel entrepreneur, vous devez quand même participer aux cotisations sociales sur tous les revenus générés. Cependant, ces cotisations vous permettront de profiter du régime micro-social qui présente à son tour d’autres avantages.

La fiscalité de la micro-entreprise

Puisque vous allez avoir une immatriculation, vous allez forcément être soumis à l’impôt sur le revenu comme tous les Français. C’est donc le barème progressif de l’impôt sur le revenu qui sera appliqué. Voici les autres frais du micro-entrepreneur :

  • Frais d’un compte en banque dédié à son activité ;
  • Frais d’assurance ;
  • La TVA.

Vous aimerez aussi