You are currently viewing Comment créer son statut autoentrepreneur ?

Comment créer son statut autoentrepreneur ?

Vous souhaitez enfin concrétiser votre projet, mais vous vous demandez comment créer votre statut d’autoentrepreneur ? En effet, il est nécessaire de suivre desdémarches obligatoires afin de déclarer votre activité. On vous explique ici ces étapes pas à pas pour lancer votre activité et commencer une toute nouvelle vie.

Quelles sont les formalités à suivre pour créer son statut d’autoentrepreneur ?

On vous explique ici les principales étapes à suivre afin de créer votre propre microentreprise.

Déclarer la création de votre société en ligne

Afin de lancer votre activité et la déclarer auprès du Centre de Formalités des Entreprises, il est nécessaire de commencer par faire une déclaration de début d’activité. Lors de cette étape, il faudra fournir les documents suivants :

  • Une copie de la pièce d’identité ;
  • Un formulaire P0 Micro-Entrepreneur qui contient de nombreuses parties : renseignements civils, activités exercées, la domiciliation, etc. ;

Une fois tous les documents à portée demain, vous pourrez envoyer votre dossier au Centre de Formalités des Entreprises dont est affiliée votre activité.

Des documents complémentaires pour les activités commerciales et artisanales

Les personnes souhaitant lancer une activité artisanale ou commerciale ont des démarches supplémentaires à réaliser pour créer leur société. N’importe quel entrepreneur souhaitant lancer une activité artisanale doit s’immatriculer au Répertoire des Métiers. Dans ce cas, il faudra envoyer un justificatif de domicile ainsi qu’une déclaration sur l’honneur de non-condamnation au CFE de la CMA.

Cette étape est totalement gratuite, mais vous devriez tout de même payer des frais de chambre consulaire. Cette taxe sera prélevée au même moment que les cotisations sociales payées régulièrement.

Il faut savoir cependant qu’il existe des activités qui peuvent s’exercer seulement sous réserve d’une qualification, d’une expérience professionnelle, ou d’un diplôme. On vous donne ici quelques exemples :

  • Les métiers de conception de produits frais comme les glaciers, les boulangeries, etc. ;
  • Les métiers de construction ;
  • Les métiers de coiffure et de l’esthétique ;
  • Les métiers de réparation de véhicules et appareils technologiques.

Immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés pour les commerçants

Actuellement, tous les entrepreneurs pratiquant une activité commerciale doivent impérativement s’immatriculer au Registre du Commerce et des Sociétés. Dans ce cas, il faudra fournir au CFE une déclaration sur l’honneur de non-condamnation ainsi qu’un justificatif de domicile.

Accueillir et sauvegarder les documents de votre société

Quand le CFE validera votre déclaration d’autoentrepreneur, les pièces suivantes doivent vous être envoyées :

  • Un certificat d’inscription au Répertoire des Entreprises et des Établissements venant de l’INSEE. Ce dernier doit contenir le numéro de SIRET de l’entrepreneur ainsi que son code APE ;
  • Une déclaration d’affiliation au régime autoentrepreneur ;
  • Un communiqué d’affiliation à la Sécurité Sociale des Indépendants. Ce dernier est obligatoire puisqu’il vous permet de créer votre compte en ligne et de signaler votre CA.

À quelles aides prétendre pour créer une autoentreprise ?

On vous présente ici les aides les plus connues pour la création d’une autoentreprise.

L’ARCE

Dans le cas où vous êtes inscrit à Pôle Emploi, il est possible de profiter d’aides financières comme l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise. Si vous privilégiez un versement de cette aide, vous pourrez bénéficier de 45 % de la somme du reliquat de vos indemnités. Le montant vous sera donné en deux fois ; une partie lors du lancement de l’activité et l’autre quelques mois après.

Une prime d’Activité

Dans certains cas, un autoentrepreneur capitalise ses rémunérations professionnelles ainsi que la Prime d’Activité. Dans le cas où vous êtes éligible à cette aide, il est préférable de prendre un rendez-vous avec un conseiller de la CAF afin que ce dernier puisse étudier le cas de votre situation.


Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire